Logo large Chocolatine - Media digital du Sud Ouest
Articles récents
Biarritz en musique, sous les doigts de Jean-François Zygel

Biarritz en musique, sous les doigts de Jean-François Zygel

Retrouvez DRAC évent le 20 Octobre 2023 à Albi

DRAC Events : évasion au coeur de l’électro

Un week-end chocolaté à Toulouse

Un week-end chocolaté à Toulouse

Une parenthèse en Tarn-et-Garonne

Une parenthèse en Tarn-et-Garonne

Le Concorde en briques

Le Concorde en briques

Castres' French scrum-half Jeremy Fernandez (C) tries to avoid to be tackled by Pau's New Zealand lock Samuel Whitelock (R) during the French Top14 rugby union match between Castres Olympique and Section Paloise Bearn Pyrenees (Pau) at The Pierre-Fabre Stadium in Castres, south-western France on August 19, 2023. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Pierre Popelin offre la victoire à Castres pour le premier match de la saison

L’Aviron Bayonnais démarre fort !

L’Aviron Bayonnais démarre fort !

L’Aviron Bayonnais sans pression avant d’affronter le Stade Toulousain

L’Aviron Bayonnais sans pression avant d’affronter le Stade Toulousain

Assumer ses cheveux, ou accepter sa personne

Assumer ses cheveux, ou accepter sa personne

Le meilleur du foot féminin européen à Colomiers

Le meilleur du foot féminin européen à Colomiers

Le TFC atomise Rodez et file en demi-finale !

C’était un match pour une place en demi-finale de Coupe de France qui se jouait ce mercredi soir au Stadium de Toulouse. Le TFC, tombeur de Reims au tour précédent, y affrontait le Rodez AF pour un petit derby. Un match qui n’aura finalement pas tenu ses promesses de suspense tant les Violets ont survolé les débats. S’imposant sur le score de 6-1, les hommes de Philippe Montanier sont assurés de disputer une demi-finale, tandis que les Ruthénois quittent la compétition sur une note salée.

Pour ce match important, Philippe Montanier misait sur une grosse équipe et seuls quelques petits changements intervenaient par rapport au onze qui s’était incliné face à Reims dimanche dernier. Kjetil Haug démarrait ainsi dans les cages tandis que Desler, Nicolaisen, Costa et Suazo prenaient place en défense. Devant eux, le traditionnel milieu à trois composé de Dejaegere, van den Boomen et Spierings était chargé d’alimenter en ballons une attaque composée de Chaïbi, Dallinga et Aboukhlal. Côté ruthénois, Didier Santini alignait pour sa part un onze composé de Secchi dans les cages, protégé par une défense à cinq formée par Buadés, Boma, Raux-Yao, Chougrani et Torres. Devant eux, Antoine Valério et Wilitty Younoussa se chargeaient du milieu de terrain tandis que Park Jung-Bin, Clément Dépres et Andy Pembélé occupaient les avant-postes.

Un début de match fou

Si le TFC partait largement favori dans cette rencontre, peu des 30 000 supporters présents au Stadium ce mercredi soir auraient imaginé un début de partie si tonitruant de la part des Violets. Mettant rapidement le pied sur le ballon, les hommes de Philippe Montanier punissaient d’entrée de jeu les visiteurs et donnaient le ton pour la suite du match. En effet, suite à une faute ruthénoise sur le côté droit de la surface, Branco van den Boomen envoyait un amour de ballon sur la tête de Rasmus Nicolaisen. Le ballon butait sur le gardien adverse mais Aboukhlal suivait bien et envoyait le cuir au fond des filets à bout portant (1-0; 5ème) !

Un but rapide qui en amenait un autre puisque, deux minutes plus tard, c’était au tour de Branco van den Boomen de trouver les filets, lui aussi à bout portant, après une belle déviation de Dallinga dans la surface (2-0; 7ème). Le début de match était parfait pour les Violets et ces derniers semblaient ne pas vouloir laisser le moindre espoir aux supporters adverses. À la 10ème minute et suite à une action ruthénoise, Logan Costa envoyait un long ballon par dessus la défense du RAF et Thijs Dallinga se présentait seul face au gardien. Le buteur néerlandais ne se faisait pas prier et ajustait Thomas Secchi d’une frappe croisée, inscrivant alors le 3ème but de son équipe (3-0; 10ème).

Le TFC Trop fort pour Rodez

Le match semblait déjà plié et les joueurs du RAF ne touchaient que très peu le ballon. Dominants dans tous les duels, les Toulousains allaient même inscrire un quatrième but, par l’intermédiaire de Farès Chaïbi, à la réception d’une bonne passe de van den Boomen (4-0; 21ème). Les supporters toulousains s’en donnaient à cœur joie et tout le Stadium vrombissait à chaque action de ses Violets. Quelques minutes avant la mi-temps, Gabriel Suazo y allait lui aussi de son but grâce à une superbe passe en retrait de Chaïbi (5-0; 38ème). Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur ce score fleuve, mais logique au vu de la domination toulousaine et le RAF pouvait même s’estimer heureux de ne pas en avoir encaissé plus, grâce notamment à de superbes arrêts de son gardien.

En route pour la demi-finale !

Au retour des vestiaires, les Ruthénois montraient un nouveau visage. Plus agressifs dans les duels, les hommes de Didier Santini retrouvaient la possession du ballon et les Toulousains mettaient moins d’intensité dans ce match. Moins offensifs, les Violets allaient cependant trouver une nouvelle fois la faille au cœur de la défense de la lanterne rouge de Ligue 2. Sur une nouvelle percée toulousaine, Farès Chaïbi était accroché dans la surface et l’arbitre désignait le point de pénalty. Dallinga ne tremblait pas et s’offrait un doublé dans ce match riche en buts (6-0; 50ème). Le reste du match permettait surtout aux équipes de faire tourner et malgré une nette amélioration dans le jeu, les joueurs de Rodez ne parvenaient pas à se montrer dangereux. Il fallait finalement attendre la 69ème minute pour voir les visiteurs réduire la marque au tableau d’affichage. Sur un centre, la défense toulousaine renvoyait mal le ballon et Wilitty Younoussa catapultait le ballon au fond des filets (6-1; 69ème). Un but pour l’honneur qui ne changeait rien au déroulé du match qui se terminait sur le score sans appel de 6-1.

Grâce à cette victoire, le TFC fait donc partie des quatre candidats encore en lice pour tenter de soulever le prestigieux trophée, aux côtés de l’Olympique Lyonnais, du FC Nantes et de la surprise Annecy. Le club connaîtra son prochain adversaire dans la journée et, comme l’a souligné Philippe Montanier en conférence d’après-match, espérera évoluer à domicile lors de ce nouveau tour. Pour les Ruthénois en revanche, le parcours s’arrête net et Didier Santini et ses ouailles devront désormais se concentrer à 100% sur un possible maintien en Ligue 2.

Image 1 et 2 : Compte Twitter officiel du TFC

 

SI TU N'VEUX RIEN RATER ?
INSCRIS TOI À NOTRE NEWSLETTER !

GO S'ABONNER !
Logo large Chocolatine - Media digital du Sud Ouest

LE MÉDIA DE CEUX QUI N’DISENT PAS PAIN AU CHOCOLAT

Copyright © 2022 Chocolatine | Propulsé par Revel

Inscris toi à notre newsletter pour rester connecté à

Logo Chocolatine - Média digitale du Sud-Ouest

Inscris toi à notre newsletter pour rester connecté à

Logo Chocolatine - Média digitale du Sud-Ouest