Logo large Chocolatine - Media digital du Sud Ouest
Articles récents
Une parenthèse en Tarn-et-Garonne

Une parenthèse en Tarn-et-Garonne

Le Concorde en briques

Le Concorde en briques

Castres' French scrum-half Jeremy Fernandez (C) tries to avoid to be tackled by Pau's New Zealand lock Samuel Whitelock (R) during the French Top14 rugby union match between Castres Olympique and Section Paloise Bearn Pyrenees (Pau) at The Pierre-Fabre Stadium in Castres, south-western France on August 19, 2023. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Pierre Popelin offre la victoire à Castres pour le premier match de la saison

L’Aviron Bayonnais démarre fort !

L’Aviron Bayonnais démarre fort !

L’Aviron Bayonnais sans pression avant d’affronter le Stade Toulousain

L’Aviron Bayonnais sans pression avant d’affronter le Stade Toulousain

Assumer ses cheveux, ou accepter sa personne

Assumer ses cheveux, ou accepter sa personne

Le meilleur du foot féminin européen à Colomiers

Le meilleur du foot féminin européen à Colomiers

L’ADRESSE DE PIERRE : LE BISTROT DE MANU À URT

L’ADRESSE DE PIERRE : LE BISTROT DE MANU À URT

Osso, la photographe dopée à l’humain

Osso, la photographe dopée à l’humain

La Chapelle Sixtine comme si vous y étiez

La Chapelle Sixtine comme si vous y étiez

L’Eusko, la monnaie locale basque, fête ses 10 ans

Si tu vis dans la zone Chocolatine, tu as sans doute déjà entendu parler de l’Eusko. C’est cette monnaie locale qu’on retrouve ici, au Pays basque. Il y a tout juste 10 ans, le 31 janvier 2013, les premiers billets étaient mis en circulation. Aujourd’hui, l’Eusko est devenu la première monnaie locale de France. La monnaie locale d’Europe la plus importante, avec plus de 3,5 millions de billets imprimés. Une fierté pour l’équipe de bénévoles et de salariés qui ont rendu tout ça possible.

126 500 eusko écoulés les trois premiers mois

« Les 10 ans de l’Eusko, c’est une date symbolique », nous raconte Iban Carricano, responsable communication. « Le projet a vraiment démarré en 2011. Des bénévoles ont travaillé dessus pendant 1 an et demi avant la mise en circulation des premiers billets. A l’époque, je crois que personne n’imaginait une telle aventure. On ne savait pas si le succès serait au rendez-vous. »

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les bénévoles ont une idée : constituer un réseau de professionnels et de particuliers qui vont utiliser l’Eusko et rendre la monnaie viable dès son lancement. « Au départ, on avait imprimé 126 500 eusko, prévus pour celles et ceux qui faisaient partie de notre réseau. On devait tenir deux ans avec et finalement, tous les billets sont partis en trois mois ! On a dû réimprimer en urgence 350 000 eusko supplémentaires », nous raconte Iban.

Relocaliser les échanges et favoriser la transition écologique

Mais au fait une monnaie locale ça sert à quoi ? Pour Iban, le premier intérêt est économique. « On a créé l’Eusko pour relocaliser l’économie. Avec cette monnaie, les ventes et leurs bénéfices restent ici, au Pays basque. Et tout ça c’est dans une logique de transition écologique, puisqu’on développe les circuits courts. »

Le second pilier de l’Eusko, c’est de rendre visible la langue basque. « On a des défis où on incite les professionnels du réseau, les commerces de bouche, les épiceries mais aussi tous les prestataires de services, à afficher la langue basque partout là où ils ont des affichages. Dans leur annuaire, les membres de l’Eusko ont également mis en place un référencement qui indique si tel ou tel commerce propose un accueil en langue basque.

« Notre but est de mettre en avant les endroits où il est possible de parler basque dans la vie publique. Et on se rend compte que c’est très apprécié des habitués, de ceux qui pratiquent régulièrement la langue, mais également des étudiants ; parce qu’il ne faut pas oublier qu’on a beaucoup de jeunes qui apprennent la langue avec l’envie de continuer à faire vivre notre culture. »

SI TU N'VEUX RIEN RATER ?
INSCRIS TOI À NOTRE NEWSLETTER !

GO S'ABONNER !
Logo large Chocolatine - Media digital du Sud Ouest

LE MÉDIA DE CEUX QUI N’DISENT PAS PAIN AU CHOCOLAT

Copyright © 2022 Chocolatine | Propulsé par Revel

Inscris toi à notre newsletter pour rester connecté à

Logo Chocolatine - Média digitale du Sud-Ouest

Inscris toi à notre newsletter pour rester connecté à

Logo Chocolatine - Média digitale du Sud-Ouest