Logo large Chocolatine - Media digital du Sud Ouest
Articles récents
Face à l’adversité, les joueurs de Biarritz y croient encore 

Face à l’adversité, les joueurs de Biarritz y croient encore 

Alexandre Roumat et Alban Placines, la touche basque au cœur de la ville Rose

Alexandre Roumat et Alban Placines, la touche basque au cœur de la ville Rose

Tout Nouveau Tout Cho – Mars 2023 Ep 5

Tout Nouveau Tout Cho – Mars 2023 Ep 5

Collecter des déchets pour trouver un Emploi

Collecter des déchets pour trouver un Emploi

Des vêtements en algue au service de ton corps

Des vêtements en algue au service de ton corps

Ciné Choco : la sélection de la rédac

Ciné Choco : la sélection de la rédac

Manifestation du 28 Mars à Bordeaux, c’est 64 Versus 68

Manifestation du 28 Mars à Bordeaux, c’est 64 Versus 68

Manifestation du 28 mars à Toulouse, une mobilisation contre la réforme des retraites mais pas que…

Manifestation du 28 mars à Toulouse, une mobilisation contre la réforme des retraites mais pas que…

Réforme des retraites : mobilisation dans le calme à Bayonne

Réforme des retraites : mobilisation dans le calme à Bayonne

Podcast Pusa Baiona: Dé-fête à Anoeta

Podcast Pusa Baiona: Dé-fête à Anoeta

Toulouse s’incline avec les honneurs au Parc des Princes

Au Parc des Princes, les toulousains affrontaient ce samedi après-midi le PSG, pour le compte de la 22ème journée de Ligue 1. Dans une bonne dynamique les toulousains pouvaient jouer sans complexes face à des parisiens moins tranchants depuis le retour de la Coupe du monde et privés de Kylian Mbappe et de Neymar. Malgré un bon match et un nouveau chef-d’œuvre de Branco van den Boomen, les toulousains se sont inclinés sur le score de 2-1 et laissent la possibilité à Reims, Clermont, Lyon et Nice de prendre de l’avance.

Pour ce match, Philippe Montanier s’appuyait sur un groupe légèrement différent de celui qui s’était imposé en milieu de semaine face à l’ESTAC Troyes. Kamanzi et Diarra débutaient sur les côtés de la défense tandis que le duo Rouault-Nicolaisen prenait l’axe devant Maxime Dupé. Au milieu, le trio Van den Boomen, Spierings et Dejaegere était reconduit tandis que Chaïbi, Oaniwu et Aboukhlal se positionnaient aux avant-postes. Côté parisien, Donnarumma débutait dans les cages, protégé par une défense à quatre comprenant Achraf Hakimi, Marquinhos, Danilo Pereira et Nuno Mendes. Au milieu, Cristophe Galtier faisait confiance à un quatuor VitinhaSanchesRuizSoler, chargé d’alimenter le duo EkitikeMessi sur le front de l’attaque.

Le TFC réaliste mais...

« Jouer sans complexes » tel était le mot d’ordre dans les rangs du TFC avant cette rencontre si importante face au PSG. Et dans ce registre-là, les Toulousains s’en sont plutôt bien sortis. Dominés dans la conservation du ballon, les hommes de Philippe Montanier tentaient crânement leurs chances sur quelques contres bien sentis. Mais à la surprise générale, ce sont bien les Violets qui allaient prendre l’avantage dès la 20ème minute !

À l’entrée de la surface, le jeune Bitshiabu, rentré quelques minutes plus tôt suite à la blessure de Renato Sanches, commettait une faute et offrait un très bon coup-franc aux Toulousains. Il n’en fallait pas plus à Branco van den Boomen, qui s’élançait et trompait astucieusement Donnarumma tirant à l’opposé du mur (0-1). La suite du match repartait sur les mêmes bases, avec un PSG très dominateur et une équipe toulousaine en bloc bas, privilégiant la contre-attaque.

Paris multipliait les occasions mais manquait de justesse face à des toulousains bien regroupés, et c’est finalement sur corner que les parisiens ont failli trouver la faille. Sur un corner tiré par Messi, Marquinhos effleurait le ballon mais sa tête était trop décroisée et sa tentative s’écrasait sur le poteau de Maxime Dupé. Une alerte vaine qui allait cependant réveiller les ardeurs du TFC, qui pensait doubler la marque sur l’action suivante ! Sur un nouveau coup-franc tiré par van den Boomen, Aboukhlal héritait du cuir après la déviation d’un coéquipier et trompait Donnarumma de la tête à bout portant. Mais l’arbitre de touche levait son drapeau et le but était justement refusé pour un hors-jeu. Le match s’emballait et Paris repartait tout de suite à l’attaque.

Achraf Hakimi partait dans un rush solitaire le long de son côté droit puis rentrait dans l’axe aux abord de la surface toulousaine avant de déclencher une frappe splendide du gauche qui trompait Maxime Dupé et remettait les deux équipes à égalité (1-1), quelques minutes seulement avant la mi-temps ! Le latéral marocain confirmait ainsi son état de forme et inscrivait son 4ème but de la saison. Le score ne bougeait plus et les deux équipes rentraient aux vestiaires sur le score de 1-1.

trop fragile défensivement

Au retour des vestiaires, la tendance ne s’inversait pas et Paris continuait d’assiéger des Violets bien regroupés. Malgré leur bel effort défensif, les toulousains allaient finir par craquer une nouvelle fois, la faute à un éclair de génie de Lionel Messi. Servi non-intentionnellement aux abords de la surface par Achraf Hakimi après une énième course du latéral marocain omniprésent aujourd’hui, le récent champion du monde décrochait une frappe enroulée dont lui seul a le secret. Le ballon traversait la défense toulousaine et venait mourir dans les filets d’un Maxime Dupé qui avait pourtant bien plongé (2-1). Ce but inscrit à la 58ème minute permettait d’ailleurs à La Pulga de passer le cap du “double-double cette saison, ayant inscrit 10 buts et délivré 10 passes décisives.

Dans la dernière demi-heure de jeu, le TFC poussait pour aller chercher le point du match nul, mais ni Dallinga, ni Chaïbi ne parvenaient à tromper la vigilance de Donnarumma. Il fallait cependant un arrêt réflexe du portier italien pour empêcher Rouault d’égaliser suite à un cafouillage dans la surface en toute fin de match. Toulouse s’incline donc finalement 2-1, même si le score aurait pu pencher des deux côtés, à l’image de ce poteau trouvé par Messi sur la toute dernière action de la partie.

Suite à cette défaite, les hommes de Philippe Montanier restent 12èmes du classement et laissent la possibilité à Lyon, Reims, Clermont et Nice de creuser l’écart devant eux. Paris en revanche réalise une bonne opération et se met provisoirement à 8 points de l’OM, son dauphin actuel.

Image 1-2-3: Instagram @toulousefc 

SI TU N'VEUX RIEN RATER ?
INSCRIS TOI À NOTRE NEWSLETTER !

GO S'ABONNER !
Logo large Chocolatine - Media digital du Sud Ouest

LE MÉDIA DE CEUX QUI N’DISENT PAS PAIN AU CHOCOLAT

Copyright © 2022 Chocolatine | Propulsé par Revel

Inscris toi à notre newsletter pour rester connecté à

Logo Chocolatine - Média digitale du Sud-Ouest

Inscris toi à notre newsletter pour rester connecté à

Logo Chocolatine - Média digitale du Sud-Ouest